Le quartier de Saint Germain des Prés

En 543, l’Abbaye Sainte Vincent est fondée par Childebert 1er (fils de Clovis) sous les conseils de l’évêque Germain.

Au 7ème siècle, L’église est rebaptisée église Saint Germain des Prés, à la mort de l’évêque Germain et le quartier de Saint Germain des Prés se constitue autour de l’église.

Dès le 17ème siècle, le quartier se développe  pour devenir le foyer du monde artistique et dramatique.

C’est au 19ème siècle que le quartier de Saint Germain des Prés devient le lieu de rencontre des écrivains (Racine, Balzac, Georg Sand) , des peintres (Delacroix, Ingres et Manet) et des acteurs (Mounet-Sully).

Puis au cours du 20ème siècle, apparaissent les Cafés littéraires, avec leur propre cercle et leur prix : Les Deux magots, Le Flore et la Brasserie Lipp.

Les Cafés de Saint Germain des Prés accueillent les intellectuels du surréalisme (Apollinaire, Aragon, André Breton) et de l’existentialisme (Simone de Beauvoir et Jean Paul Sartre).

Le théâtre d’avant garde se développe à Saint Germain des Prés avec les présentations de Samuel Becket au Théatre Babylone  et Jean Cocteau au Théâtre de l’Odéon.

D’autres artistes comme Picasso et Man Ray aiment venir dans le quartier.

Mais ce sont également des auteurs compositeurs interprètes (Léo Ferré, George Brassens, Jacques Brel, Charles Trenet, Charles Aznavour et Serge Gainsbourg..) qui deviennent des habitués du quartier.

La vie nocturne se développe dans les Caves de Saint Germain des Prés, avec le Jazz de la nouvelle Orléans, le Be Bop introduits par Sydney Bechet, Miles Davis et Duke Elington.

Juliette Greco se produit sur les scènes de Saint Germain des Prés, interprétant les textes de ses amis écrivains  (Queneau, Prevert, Boris Vian..) et incarnant un nouvel existentialisme, mi-bohème, mi-philosophie.

Si le quartier de Saint Germain des Prés incarne de nos jours le lieu de Rendez-vous artistiques et culturels, c’est également un quartier marqué par l’arrivée des grandes marques comme Yves Saint Laurent Rive Gauche et Sonia Rykiel en 1968.

Suivent à partir des années 1990 les grandes enseignes : Louis Vuitton,  Christian Dior, Cartier, Armani, Rolex, Hermès, Ralph Lauren.

Le quartier se développe alors vers la Mode et le Luxe mais toujours avec un souci de respecter ses valeurs d’origine, de conserver son esprit village et ses traditions culturelles.

Le plus vieux clocher de Paris s’enchante et vous invite à remonter le temps.

Robert Doisneau a immortalisé l’effervescence de Saint germain des Près.

Saint-Germain-des-Prés, Paris sera toujours une fête !

 

Documentaire réalisé par Philippe Cochinard et raconté par Pierre Arditi :
X