Présentation Adhérent

L’Hôtel LVTETIA

L’Hôtel Lutetia a fait sa réouverture le jeudi 12 juillet 2018.
Après quatre années de travaux d’une rénovation ambitieuse et respectueuse de son histoire.
Le décor change mais l’esprit inégalable reste. Tout s’est réinventé : les espaces, le design, les services…
Une ouverture en douceur pour que les amoureux de Paris, de sa Rive Gauche et de Saint-Germain-des-Prés y retrouvent leurs marques.
Au fil des jours et jusqu’à l’été, on découvrira les chambres, suites et salons rénovés
et réinventés par la fine fleur des artisans d’art français, sous la direction de l’architecte Jean-Michel Wilmotte.
Les 233 chambres que l’hôtel comptait à sa fermeture en 2014 ont laissé place à 184 élégantes chambres et suites réparties sur 7 étages.
Parmi elles, sept suites signature dont deux s’ouvrant sur de superbes terrasses panoramiques.
Nouveautés et modernités tout en marbrure sont ses nouveaux atouts.
Création d’un patio mettant en lumière la verrière historique du Saint Germain ainsi que la révélation de l’époustouflant bar Joséphine.
Côté gastronomie, Benjamin Brial va proposer une cuisine contemporaine d’inspiration française mais évoquant les voyages.
La célèbre Brasserie Lutetia avec le Chef étoilé Gérald Passedat.
Point d’orgue du rajeunissement de ce lieu légendaire : le bien-être. Entièrement créé pour le «nouveau » Lutetia, le spa Akasha, luxueux écrin de 700 m²,
présentera son approche holistique unique basée sur les 4 éléments (air, terre, eau, feu) ainsi qu’une sublime piscine de 17 mètres bénéficiant de lumière naturelle.

 

 

Histoire :

Inauguré en 1910 à l’initiative de Madame Boucicaut, propriétaire du grand magasin Le Bon Marché, pour ses clients les plus importants, l’hôtel Lutetia incarne l’émergence de l’Art déco dans une Belle Époque encore sous le charme de l’Art nouveau. Parmi les hôtels les plus renommés de la Rive gauche, le Lutetia est situé au 45, boulevard Raspail, en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés, dans le 6ème arrondissement de Paris. Les architectes de l’époque avaient confié au sculpteur Léon Binet et, plus tard, à Paul Belmondo (père de l’acteur Jean-Paul Belmondo) le soin de décorer la façade de l’hôtel dans le style Art nouveau. Le résultat : des compositions imposantes aux motifs de treille d’où s’échappent feuilles de vigne et grappes de raisin.Rapidement, aux anonymes se joignent les grands de ce monde. Le Lutetia devient un lieu de création où se mêlent discrètement et sans ostentation, l’art, la philosophie, les sciences et la politique. Un lieu de réflexion, un lieu d’expérimentation, où naissent à profusion les idées les plus novatrices. Peu après son ouverture, le succès naissant du Lutetia est interrompu par la Première Guerre mondiale, puis à nouveau, en juin 1940, alors que le gouvernement français évacue la ville occupée. L’hôtel lui-même (tout comme d’autres palaces parisiens) est réquisitionné durant la Seconde Guerre mondiale par les forces d’occupation et utilisé pour héberger, nourrir et divertir les troupes et officiers. En 1944, le Lutetia retrouve son rôle premier et, sur les ordres du Général de Gaulle, se transforme en centre d’accueil pour les déportés et les familles en quête de leurs proches. L’hôtel accueille à l’époque jusqu’à 2 000 nouveaux arrivants par jour.

 

 

Site internet

Facebook

Dossier de Presse

Category
Hôtels
X