Pablo Picasso

Pablo Ruiz Picasso, 25 octobre 1881 à Màlaga en Andalousie (Espagne) et mort à 91 ans, le 8 avril 1973 au Mas Notre-Dame-de-Vie de Mougins à Mougins (France).

Pablo Picasso a vécu la plus grande partie de sa vie en France, il s’y est installé définitivement en 1904. Il devient le chef de file du mouvement cubiste avec son ami Georges Braque.
Doté d’une exceptionnelle soif de créativité. Pablo Picasso touche à tous les courants picturaux du 20ème siècle, surréalisme, expressionnisme ou néo-classicisme, pour devenir un des maîtres incontestés de l’art moderne.

L’artiste le plus révolutionnaire et éclectique du 20e siècle.

Artiste autodidacte dans le domaine de l’art, Pablo Picasso est à la fois peintre, sculpteur, graveur et céramiste. Il a commencé le dessin très jeune avec son père, professeur de dessin. Dès 1985 alors qu’il n’a que 14 ans et demi, il étudie à l’école des Beaux Arts de Barcelone, La Lonja.
Il peint son premier tableau à l’huile à l’âge de huit ans, « Le Picador » » il le conserva toute sa vie.

« Le Picador », 1er tableau de Pablo Picasso.

Encouragé par sa famille, Pablo Picasso poursuit sa formation artistique, il peint ses premiers portraits à l’huile et dessine des caricatures pour la revue La Coruna.
À 13 ans, il perd sa petite sœur Conchita. Il quitte les beaux arts de Barcelone et s’installe un temps à Madrid en 1897.
Il fréquente ponctuellement l’Académie San Fernando de la capitale. De retour à Barcelone, Pablo Picasso se met à fréquenter le célèbre café Els Quatre Gats où il rencontre ses amis, le poète Jaime Sabartès et le peintre Carlos Casagemas.
(Sa première exposition d’art eu lieu au « café Els Quatre Gats « en 1900, il y présente 150 portraits de ses amis. La même année, son œuvre « Les Derniers Moments » est présentée à l’Exposition Universelle de Paris).

Grâce à son habileté innée et à sa solide formation académique reçue durant l’adolescence, il put rapidement intégrer diverses ressources plastiques.
Au début de sa trajectoire artistique, en raison de son immersion dans la société bohème de Barcelone et de Paris, le peintre intégra des éléments propres du modernisme et de l’impressionnisme à partir desquels il définit un univers personnel qui se concrétisa dans ses périodes bleue et rose.

Pablo Picasso adolescent.

LA PÉRIODE BLEUE (1901-1904) de Pablo Picasso.
Pablo Picasso, accompagné de Carlos Casagemas, arrive à Paris en 1900. L’année suivante, son ami Carlos Casagemas se suicide. En plus de la pauvreté dans laquelle il vit, le décès de son ami l’anéantit et il entame alors une série de tableaux teintés de bleu, une couleur associée à une mélancolie profonde. « L’Autoportrait bleu », datant de 1901, et conservé au Musée national Picasso-Paris, témoigne de l’état d’esprit du peintre.
Alors qu’il a 20 ans au moment de sa réalisation, il se représente comme un homme aux traits tirés et creusés, au manteau rapiécé, dans une attitude taciturne.

En 1904, Pablo Picasso s’installe définitivement à Paris dans le quartier de Montmartre au Bateau-Lavoir.
C’est un quartier en pleine ébullition artistique. Pablo Picasso y fréquente le café Le Lapin agile où il retrouve l’ambiance électrique du café Els Quatre Gats, découvre le monde du cirque Medrano et se lie d’amitié avec les poètes Max Jacob, Guillaume Apollinaire et André Salmon, ainsi que le marchand Wilhelm Uhde. La Galerie Berthe Weill expose à plusieurs reprises les œuvres de Pablo Picasso à Paris.

LA PÉRIODE ROSE (1904-1906) de Pablo Picasso.
Pablo Picasso Il reprend goût à la vie grace à sa rencontre avec Fernande Olivier, il va également rencontrer de nombreux artistes espagnols ou français, avec qui il va lier des amitiés fortes. Dès lors il oriente sa palette chromatique vers des tons plus orangés et roses : il entre ainsi dans sa période rose.

Pablo Picasso et Saint-Germain-des-Prés

L’atelier de Picasso rue des Grands Augustins.

7 rue des Grands Augustins à Saint Germain des Prés, se cache un lieu méconnu qui fut pourtant l’atelier de Picasso pendant presque vingt ans, et le lieu où il peignit Guernica…

« Guernica » (26 avril 1937–juin 1937).
C’est le tableau le plus célèbre realisé par Pablo Picasso. Il reste encore aujourd’hui le symbole de la culture opposée à la violence et le symbole de la création artistique opposée à la destruction de la guerre.