Incontournable lieu de rendez-vous des littéraires, Saint Germain des Près offre
aux auteurs, chaque année, pour la saison littéraire, la possibilité de se distinguer
et aux lecteurs une sélection réjouissante, des lectures et des autographes.

Prix de Flore

Le Prix de Flore fut créé en 1994 dans le but de couronner un auteur au talent « prometteur » selon des critères particuliers comme l’originalité, la modernité et la jeunesse.

Il fut décerné pour la première fois à Vincent Ravalec pour Cantique de la Racaille.

EDITION 2019
Le prix fut décerné à Sofia Aouine.
Les jurés du prix de Flore ont attribué, mardi 12 novembre, leur prix à Sofia Aouine pour Rhapsodie des oubliés (La Martinière). Elle succède à Raphaël Rupert récompensé pour Anatomie de l’amant de ma femme (L’Arbre vengeur).

Prix des Deux Magots

Le Prix des Deux Magots fut créé en 1933 pour attirer l’attention sur des écrivains de qualité, dans le soucis d’avoir un choix diversifié et peu conformiste.

Il fut décerné pour la première fois à Raymond Queneau pour son livre Le Chiendent.

EDITION 2019
Le prix fut décerné à Emmanuel de Waresquiel : Le temps de s’en apercevoir (Editions L’Iconoclaste).

Prix Apollinaire

Le Prix Apollinaire fut créé en 1941, il récompense chaque année un recueil de poèmes pour son originalité et sa modernité.
En octobre 2012, la remise du prix a lieu pour la première fois à l’Hôtel Lutetia. Depuis 2016, la remise du prix s’effectue au célèbre Café et restaurant littéraire Les Deux Magots, sous le parrainage d’une célébrité (Juliette Binoche en 2016, Jacques Weber en 2017). Le prix entraîne l’obtention d’une dotation de 3 500 euros.

Le premier prix Guillaume-Apollinaire fut décerné en 1941 à Just Calveyrach pour Guyane, Îles de Lérins.

Edition 2019 :
Le Prix fut décérné à Olivier Barbarant, Un grand instant (Champ Vallon).

Prix Cazes

Le Prix Cazes de la brasserie Lipp fut créé en 1935. Il a pour coutume d’être décerné avant le salon du livre à un auteur n’ayant jamais reçu de Prix.

Le premier lauréat fut la compagnie théâtrale « le Rideau de Paris de Marcel Herrand et Jean Marchat » pour ses créations du Coup de Trafalgar (Roger Vitrac) et de L’Homme blanc (André de Richaud).

Prix Castel du Roman de la nuit

Le Prix Castel du roman de la nuit fut crée en 2017.

Parce que la nuit est la part mystérieuse où la littérature se niche parfois, et aussi parce qu’il est des lieux qui s’inscrivent dans la légende de « Paris, la nuit« .
Le Prix récompense un romanla nuit, joue un rôle essentiel: dans le fil du récit ou le profil du personnages.

Le Prix fut décerné pour la première fois à Isaac Rosa pour son roman « La pièce obscure, traduit aux éditions Bourgois, par Jean-Marie Saint-Lu ».

 

Edition 2022 :
Mikaël Hirsch reçoit le Prix Castel du Roman de la Nuit 2022
Le Prix Castel du Roman de la Nuit, à l’occasion de sa sixième édition, a récompensé Mikaël Hirsch pour son roman L’assassinat de Joseph Kessel, publié par les éditions Serge Safran. La récompense salue un roman où la nuit joue un rôle essentiel dans le fil du récit, l’atmosphère, ou pour les personnages.

Le résumé de l’éditeur pour L’assassinat de Joseph Kessel :

Durant l’entre-deux-guerres, Paris devient le port d’attache d’immigrants russes ayant fui la révolution bolchevik. Au soir du 19 juin 1926, le célèbre anarchiste ukrainien Nestor Makhno, blessé, affaibli et privé de tout, traque Joseph Kessel pour lui faire la peau. Dans Makhno et sa juive, l’écrivain en effet dépeint le révolutionnaire sous les traits d’un monstre assoiffé de sang et accède à la célébrité en lui volant la dernière chose qui lui reste : sa légende ! C’est dans ces bas-fonds de Pigalle que Makhno, pistolet en poche, se retrouve nez à nez avec Kessel.
Et se voit embarqué à boire, écouter des discours, des chants, dans une folle soirée interlope jusque dans une fumerie d’opium où l’on croise… Cocteau et Malraux. Dans un combat où bourreaux et victimes échangent parfois leur rôle, ce ne sont plus deux individus qui s’affrontent pour la gloire et contre l’oubli, mais bien la réalité et la littérature qui se jaugent et se défient à travers eux.

Mikaël Hirsch succède à Laurent Gaudé, salué en 2021 pour Paris, mille vies (Actes Sud).

Le jury 2022 :
Marie Binet : Présidente du Prix Castel du Roman de la Nuit
Jurés : Yvan Amar, Jérôme Attal, Ariane Bois Heilbronn, Julien Cendres, Noëlle Châtelet, Pierre Defendini, Melinda Hélie (Directrice de Castel), Géraldine Laurent, Alexandra Lemasson, Stephan Levy-Kuentz, Sandrine Taddeï.
Comité d’honneur : Sandrine Bonnaire et Jean-Claude Dreyfus, Christine Ferniot, Baptiste Liger, Fréderic Mitterrand, Frédéric Taddeï, Agnès Touraine.
Jurée d’honneur : Arielle Dombasle.

Le Calendrier des prix littéraires du printemps (2022)

Prix Pelléas

Le prix Pelléas, créé en 1997, est un prix littéraire annuel qui récompense « l’ouvrage sur la musique aux plus belles qualités littéraires ».
Il est doté de 3000 € par le café Les Deux Magots, à Paris, où il est remis au lauréat lors du cocktail de lancement du festival de Nohant.

Il fut décerné pour la première fois en 1997 à Laurent de Wilde : Monk (Gallimard).

Edition 2019 :
Prix Pelléas – Radio Classique :
Lauréats : Lola Gruber, Trois concerts (Editions Phébus) ; ex aequo avec Jacques Perry-Salkow et Karol Beffa, Anagrammes à quatre mains (Éditions Actes Sud).

Prix Françoise Sagan

Le Prix Françoise Sagan a été créé par Le Lutétia en 2010. Le prix récompense le plus beau roman du printemps d’un auteur n’ayant jamais encore été récompensé.

Il privilégie les révélations en choisissant des œuvres en devenir. En 2015, il a été remis à Vincent Almendros pour son Roman « Un été », le 16 juin à La Société (4 Place Saint-Germain-des-Prés).

Edition 2019 :
Le prix fut décerné à Sophie Blandinières pour : Le sort tomba sur le plus jeune, (Flammarion).

Prix de la Closerie des Lilas

Le Prix Lilas fut fondé en 2007 par la Closerie des Lilas pour couronner une romancière de langue française. La sélection du Lauréat se fait par un haut niveau de compétence, de pluralité, d’intégrité, dans un souci commun d’exigence et de liberté.

Il fut décerné pour la première fois à Anne Wiazemsky pour le roman Jeune Fille.

Edition 2019 :
Le prix fut décerné à Sarah Chiche pour Les enténébrés, éditions du Seuil.

Prix Procope des Lumières

Le Prix Procope des Lumières fut crée en 2011 par le mythique restaurant parisien Le Procope. Il trouve son originalité en récompensant l’auteur d’un essai politique, philosophique ou sociétal, écrit en langue française et paru en librairie pendant l‘année en cours.

Le Prix fut décerné pour la première fois à Ruwen OGIEN pour son essai Linfluence de lodeur des croissants chauds sur la bonté humaine.

Prix Saint Germain des Prés

Le Prix Saint Germain est un Prix multiculturel crée en 1993 par une union de lieux mythiques du quartier : le Café Les Deux Magots, le Café de Flore, la Brasserie Lipp, Sonia Rykiel et le Comité Saint Germain des Prés.

Il est décerné à une personnalité marquante du quartier de Saint Germain des Prés pour reconnaître son talent et son attachement au quartier.

Edition 2009 :

Jeudi 19 février 2009: il fut décerné à Sonia Rykiel.