Alberto Giacometti

escultor, pintor e artista gráfico modernista
Il vit et travaille à Paris à partir de 1922, dans le 14e arrd. Giacometti est l'un des sculpteurs les plus importants du XXe siècle. Son travail est influencé par le cubisme, le surréalisme et les questions philosophiques sur la condition humaine, l'existentialisme et la phénoménologie.
Anos
1901-1966
Nationalité
Suisse

Ses tribulations dans le 6ème

Giacometti expose pour la première fois en 1930 dans le 6ème arrondissement de Paris. Avec Joan Miró et Jean Arp, Giacometti est représenté à l’exposition collective de la Galerie Pierre de Pierre Loeb, où André Breton voit et achète l’objet d’art de Giacometti, la Boule suspendue en plastique, le premier « objet à fonctionnement symbolique ».

Il a rencontré Pablo Picasso dans le cercle surréaliste et une amitié entre eux commencera au moment où ce dernier travaille sur son tableau monumental Guernica en 1937 dans son Atelier Picasso, un grenier au 5-7 rue des Grands-Augustins, du 6ème arrondissement. Hormis Henri Matisse, Giacometti est le seul artiste avec qui Picasso discute d’art, mais il le bouscule un peu sur sa peinture et sa sculpture. Bien qu’il ait compris que Giacometti lutte pour quelque chose, il considère cette lutte – contrairement à sa lutte pour le cubisme – comme une fausse route, puisque, selon Picasso, il n’obtiendrait jamais ce qu’il exige et fait de la sculpture pour « [… ] nous faire regretter les chefs-d’œuvre qu’il ne créera jamais. »

En 1939, Giacometti rencontre le philosophe français Jean-Paul Sartre et sa compagne Simone de Beauvoir au Café de Flore, 172 Boulevard Saint-Germain. Peu de temps après la première rencontre de Sartre avec Giacometti, le philosophe écrit son œuvre principale L’Être et le Néant. Tentative d’ontologie phénoménologique, publiée pour la première fois en 1943 et dans laquelle s’insinuent certaines réflexions de Giacometti. Giacometti s’est intéressé à la phénoménologie toute sa vie. Depuis qu’il est étudiant à Genève, il est à la recherche d’une nouvelle forme d’expression artistique36. Il commence la même année à modeler des bustes et des têtes qui n’ont que la taille d’une noix, ses figures sculptées deviennent très petites.

En février 1952, Alberto Giacometti rencontre son futur biographe James Lord au Café Les Deux Magots, qui lui sert occasionnellement de modèle pour ses dessins.

En 1954, Sartre écrit un autre texte de référence sur l’artiste. La même année, Giacometti rencontre Jean Genet dont il fait le portrait et c’est pour la publication de la galerie Maeght, Derrière le miroir, que Genet écrit en 1957 un des plus brillants essais sur l’artiste, L’Atelier d’Alberto Giacometti.

En novembre 1955, Giacometti rencontre au café Les Deux Magots le professeur de philosophie japonaise Isaku Yanaihara, qui doit écrire un article sur le sculpteur pour un magazine japonais40. Yanaihara devient son ami et lui sert de modèle à partir de 1956 jusqu’en 1961, pour plusieurs peintures et sculptures. Le professeur japonais publie la première biographie de Giacometti à Tokyo en 1958.

Samuel Beckett, que Giacometti connait depuis 1937 et avec qui il débat souvent des difficultés de la vie d’artiste dans les bars parisiens, lui demande en 1961 de participer à une nouvelle production d’En attendant Godot, dont la création a lieu en janvier 1953. Giacometti crée un arbre clairsemé en plâtre de Paris comme décor pour le drame de la solitude humaine mis en scène par Roger Blin en mai 1961 au Théâtre de l’Odéon.